Non à la pêche industrielle au chalut dans la ZEE

  • Temps de lecture 1 minute
recif

La Nouvelle-Calédonie a la chance de posséder dans sa zone économique exclusive, à une profondeur de 250 à 600 mètres, des sites remarquables, les guyots, qui sont des monts sous-marins d’origine volcanique, renfermant une faune et une flore sous-marines d’une exceptionnelle richesse.

« Sur 7 monts sous-marins de la Ride de Norfolk, ont été récoltées plus d’espèces qu’il n’en était connu dans l’ensemble de la planète..Environ 60% des 1700 espèces répertoriées parmi les espèces benthiques de profondeur, ( du fond des océans entre 100 et 1500 mètres de profondeur), de la zone économique se sont avérées être nouvelles pour la science. Parmi ces nombreuses espèces, la faune des monts sous-marins semble présenter une proportion particulièrement élevée d’organismes archaïques, qualifiés de fossiles vivants. Sur les monts sous-marins de la Ride de Norfolk, il s’agit de l’existence de taux d’endémisme particulièrement élevés… On trouve sur ces sommets des éponges siliceuses ou des gorgones qui ont des croissances très lentes et vivent plusieurs siècles, ce qui a comme corollaire un taux de renouvellement très faible… Ces monts abritent aussi des ressources halieutiques importantes… »

B. Richer de Forges, chargé de recherches à l’IRD.

Or ces sites et ces espèces sont aujourd’hui menacés par des projets de pêche industrielle au chalut. Un accord a en effet été signé le 28 juin 2001 entre le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et la société Nicot, autorisant cette société à entreprendre une campagne de prospection d’une durée de 12 mois dans la zone économique de la Nouvelle-Calédonie.
Pour effectuer cette campagne, la société Nicot utilisera le chalutier « Opéra », et elle s’engage à ne commercialiser aucun produit de la pêche sur l’ensemble du territoire calédonien…
De plus, les collectivités de Nouvelle-Calédonie attribueront à la société Nicot une subvention de 3,5 MFF soit 70 millions CFP destinée à « couvrir une partie des frais de fonctionnement du navire pendant la campagne »

ACTION BIOSPHÈRE
Appelle la population calédonienne à exprimer son opposition à ce projet, parce qu’il aura inéluctablement pour conséquences :
-    La destruction des guyots et des espèces fossiles rares qui y vivent,
-    Le pillage des espèces marines à haute valeur commerciale,
et à soutenir son action en faveur de la création d’aires marines protégées autour des monts sous-marins de la ride de Norfolk et pour le classement de cette zone ainsi que l’ensemble du lagon calédonien et de la barrière de corail au Patrimoine Mondial de l’humanité
Non au massacre des ressources fossiles et au pillage des ressources marines de la zone économique exclusive par la pêche industrielle au chalut
Oui a la création d’aires marines protégées autour des monts sous-marins de a ride de Norfolk
Oui au classement du lagon, de la barrière de corail et des monts sous-marins de Nouvelle-Calédonie au patrimoine mondial de l’humanité